26/05/2006

Suite...

En espérant très fort, qu'un jour ces mots  fassent écho....
Aujourd'hui c'est encore dur....mais je tiens le coup...
..

 

Il a écrit:
"Je sais Élise que tu dois agir au quotidien, tu dois agir par des pensées positives, retrouver l'estime de toi, ne plus avoir honte de cette maladie. Te regarder dans un miroir et de pouvoir te dire :
''Élise tu es une femme merveilleuse''. Ce qui est l'évidence même.... mais tu ne le sais pas....Cette maladie déforme le regard que vous avez de vous même..
Dans un post précédent tu mentionnais l'énorme besoin de consolation et la peur de l'abandon des personnes addictives. Il doit se cacher aussi derrière ces propos un énorme besoin de compréhension et d'affection. Là je vais être franc avec toi Élise. Tu doit être consciente qu'en premier lieu les personnes sont différentes les unes des autres. Pour nombre de personnes, d'exprimer de tels besoins n'est pour moi pas du tout 'anormal' mais dénote une forte sensibilité.

Et qu'est-ce la sensibilité ? C'est la capacité de porter sur la vie un regard qui vient du coeur, porteur de sentiments vrais.
Il est vrai qu'il est parfois difficile pour certaine personnes d'assumer ce trait de caractère, plus exactement cette qualité morale.
Mais quel bonheur de s'affirmer comme tel et d'ignorer les infirmes du coeur, les infirmes des sentiments !
Cette sensibilité que tu portes en toi est un trésor personnel. Tu dois en prendre soin. à toi de la partager avec des gens qui te comprennent, qui respectent et partagent les mêmes valeurs que toi !
L'amitié pour moi fait partie des  plus nobles sentiments que l'on peut avoir. Donc l'abandon...je ne connais pas...et je serais toujours là, si tu le veux bien, pour te soutenir, te comprendre et te renvoyer
à la vraie image de ta personne : 
Une femme merveilleuse, une femme de coeur,  responsable et vraie.
Prends conscience que cette maladie n'a jamais été comprise. Tu le disais si justement, vous êtes considérées à tord comme des femmes capricieuses ne pouvant s'assumer. Ce qui est ignoble, il n'y a pas d'autres mots.
Par ton combat, ta volonté de t'en sortir, par ces souffrances que malheureusement tu vis tu mérites simplement cette définition juste de ta personnalité que j'ai exprimée ci-dessus à laquelle je rajouterais celle du diamant entouré de sa gangue...
Les propos précédent n'étaient pas des compliments mais la résultante du regard que je pose sur toi, simplement des mots vrais."

 

23:38 Écrit par Elise | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Mes mots Voir mes mots sur ton blog m'a touché. Je n'ai de loin pas talent d'écriture mais ces mots ont une qualité, celle de venir du coeur..
Puissent-ils être un petit rayon de soleil sur le chemin de ta guérison !

Écrit par : j-a | 27/05/2006

Les commentaires sont fermés.