26/02/2006

Point d'interrogation, enfin Non, enfin Si....

Le plein de vitamines ce matin suite à une soirée mitigée....alors de bons fruits pour repartir...Mais bon le doute subsiste...enfin si...enfin non...dans une heure je serai seule à la maison, et même si ma conscience et ma raison veulent me faire avancer vers une attitude positive et bien je sais que je vais mal vivre ces heures seule et angoissée et penser à manger,manger...et me vider....comme un soulagement ponctuel....et une fois de plus je n'arrive pas à y trouver une petite explication...
Hier tout ce que j'ai écrit a été sous le coup de la colére, mais c'était vraiment ce que je ressentais...Les ressentis...Il est important de les retranscrire...même s'il serait bon aussi de les exprimer verbalement! Mais envers mes proches c'est encore trop dur...
Je sais combien l'attitude et le regard de nos parents comptent pour nous...Comme je l'ai écrit à Léa-Sophie, l'amour de nos proches sera intemporel, que l'on ait 5,15 ou 30 ans...Et de nous voir dans la souffrance les fait forcément souffrir même s'ils ne l'expriment pas toujours....Entre ma mère et moi il y a souvent une certaine aggressivité involontaire, mais je sais que si elle réagit ainsi ce n'est pas par manque de compréhension mais parce qu'elle cherche à me faire réagir, à provoquer un changement d'attitude de ma part.....A méditer....
Tenez, hier soir voilà ce que j'ai pu lire dans le livre de Vittoria Pazalle (je retranscrirai tout une fois le livre terminé). " Je n'ai plus besoin de me faire vomir. Cette phase est difficile car elle résout si facilement les écarts de conduite, et peut même m'aider à maigrir. Mais dorénavant, je sais que me faire vomir est aussi une activité par laquelle je refuse la conséquence de mes actes. Si je veux mûrir, j'ai bien compris que je dois assumer ce que je fais." A méditer....

Bonne journée

10:35 Écrit par Elise | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Courage Elise... Je me reconnais quand tu dis que chez toi, tu n'es pas la même. Moi, c'est idem car je dois toujours prouver que je suis guérie. Pr répondre à ta question sur mon blog, j'ai repris 10 kilos, je fais 43 pour 1m60. Voili voilou. Je te fais de gros bisous et je pense à toi -)

Écrit par : Lisanka | 26/02/2006

. Et bien pour mon compte, ce fut ce matin ce que tu décris...

Mes parents n'étaient pas présents, mes frères dormaient, mes petites soeurs devant la télé, et moi dans la cuisine à manger, manger et encore avaler.

Des petites choses par ci, par là...Je me dégoute. Mais je n'ai pas vomi. Pas le courage disons...

On s'ennui alors on bouffe, pcq c'est bon la bouffe., pcq on a que sa à faire, ou plutôt pcq on croit que l'on a que sa à faire...

J'espère que tu n'as pas fait la même chose que moi...Ou que tu ne t'es surtout pas faite vomir du moins. Car manger ne fait pas trop de mal...

Oui, si l'on veut évoluer, il faut assumer ces actes...Et c'est totalement vrai que si l'on vomit, on n'a pas assumer le fait d'avoir "craqué".

Enfin bref, je te souhaite bon courage pour avancer vers le chemin de la guerrison...!

Bisous !!!

Écrit par : KriSs | 26/02/2006

Les commentaires sont fermés.