25/02/2006

Et on enchaîne...

Et bien non Lisanka, je pense que mon w-e sera pourri...
Cette ambiance familiale me pèse...
J'ai envie de me casser à Paris et de retrouver mon quotidien infernal et de m'y enfoncer...
Au moins ils seront tranquilles sans moi, libérés du "poids" (drôle d'expression...) que je représente pour eux...
Parfois je viens à me demander si une thérapie familiale n'aurait pas son utilité...
Ma maladie a pourri mes relations familiales...et à 27 ans je trouve mon cas de plus en plus désespérant....
Ce soir........poufffffffff même pas envie d'en parler...et puis si, c'est la raison qui m'a conduit à écrire ces quelques lignes...
Donc la table était mise...j'étais encore plongée sur le net...mais l'heure avancée du dîner me fait descendre...Je fais la remarque suivante "Il n'y a pas de salade ce soir?" (d'habitude un saladier est prévu tous les soirs)...et ma mère de rétorquer "Y'a un sachet (de salade toute prête) dans le frigo" sous-entendu "tu manges pas comme nous alors t'as qu'à te faire ta salade"....Mais mère a fait exprès de ne pas le faire ce saladier parce que ce midi le ton était légèrement monté entre nous pour des broutilles (une fois encore elle pensait que dans ma façon de m'exprimer je l'"agressais")...bref....Alors en réponse totalement puérile de ma part et bien me voilà remontée à l'étage...sans partager ce diner avec eux....et par la même sans manger...(enfin si plus tard j'irai grignoter qqchose)
Marre...marre....marre...marre...
Ma soeur a monopolisé la conversation...personne ne m'a dit "Elise tu ne descends pas manger?"...De toute façon, à table ou non avec eux ça ne change pas grand chose...
Il y a comme un blocage....Je ne suis pas la même en semaine quand je suis seule avec ma mère ou avec des personnes étrangères à ma famille...Et quand certains w-e on vient à être les 4 ensemble (ps: mon père bosse la semaine sur Paris et rentre le w-e), et bien je ne me sens pas à l'aise...et je me demande si ma mère voit ce changement...mais au fond je m'en fous...je sais qu'il y a de réels problémes relationnels ici...et même si j'en suis en grande partie responsable, je n'ai pourtant pas envie d'être la seule à me remettre en question....Je sais que pour ma soeur tout n'a pas été simple (en particulier quand j'avais été malade adolescente) mais aujourd'hui j'ai le sentiment qu'elle prend mal (mais sans le dire) le fait que je sois revenue chez mes parents...comme si cela venait casser le relationnel qu'elle avait juska présent avec eux...Et des signes ont retenu mon attention....comme le fait que du jour au lendemain, il y a qqs mois de ça, elle décide de ne plus manger de viande (comme par hasard je suis végétarienne depuis plusieurs années....), elle se mette à parler popotte avec ma mère (juska présent la cuisine ça l'intéressait sans plus), à acheter bio (comme moi, alors qu'avant c'était limite si elle ne considérait pas ce genre d'alimentation comme inutile!...)...bref plein de petits détails pour attirer l'attention et en particulier celle de ma mère....
Excusez cette parenthèse très personnelle sur mes relations familiales mais bien souvent cela me mine le moral plus qu'autre chose...
Je suis vraiment un cas désespéré!......
Bon je crois que je vais m'arrêter là...
Quand toutes ces tensions intérieures partiront-elles?...........
 
Allez je vais essayer de trouver le sommeil....

Bises à vous

22:31 Écrit par Elise | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

Repose-toi Prends du repos tite puce, ne reste pas sur ces pensées négatives qui t'envahissent, je te souhaite de t'éveiller demain avec plein de soleil dans les yeux ! Un jour n'est pas l'autre, sois douce avec toi même. Plein de bisounours

Écrit par : Angie | 25/02/2006

Famille C'est la journée des enguelades familiales! Chez moi aussi ça a été une mauvaise journée... Si j'ai le courage je raconterai tout ça plus tard. Il faut garder en tête que ce n'est vraiment pas facile pour eux de vivre avec tout ça. Mon père est absoluement incapable de comprendre ce qui se passe, probablement que c'est la même chose chez toi. Par contre, il faut se rappeler qu'ils nous aiment et que si ils prennent leurs distances c'est qu'ils souffrent énormément eux aussi. Ce n'est pas facile pour personne. Bonne soirée quand même!

Écrit par : Lea Sophie | 26/02/2006

ah lala... la famille, tjs la famille!! un gos pb pour moi aussi, un repas avec eux ne m'est aujourd'hui plus possible. il est difficile d'etre compris, je crois que ce qui me fait le + mal ce n'est pas leur incompréhension mais leurs attitudes et paroles vis à vis de moi. Particulièrement celles de ma mère. En cette pérode de vacances (qui touche à sa fin) je ne suis quasiment pas restée chez moi, c'est "gravre" mais on ne se supporte + .

Je te comprends, et je vois que même avec les années, les tensions persistent... Courage alors! Mille bisous!

Écrit par : nel | 26/02/2006

! NoN Elise ! Tu n'es pas du tout un cas désespéré voyon !!!

Les soucis familiaux font partie intégrante des TCA...Chez moi, c'est tout les jours des cris. Même si depuis quelque temps déjà, ce n'est plus moi qui les provoque. Il y a toujours eu des problèmes avec la nourriture dans ma famille...

Par apport à ta mère, lorsque tu dis bien que tu as l'impression qu'elle prend le moindre de tes propos comme une agression, et bien la mienne aussi de mère est exactement comme cela !!! Tout ce que je dis c'est prit comme un reproche...

Donc je caractérise mon "chez-moi" comme une maison sous-tensions aussi.

Tout le monde s'attaque, est sur sa défence...

Il n'y a plus d'harmonie depuis longtemps...

Peut-être devrais-tu en discuter avec chaque personne de ta famille sur ce que tu ressens vis à vis de leurs comportements non ? Ou leur écrire une lettre...parfois c'est beaucoup plus "simple"...

Je ne sais pas...Tu sais, parfois il ne faut pas laisser les choses se tasser comme sa...Car à force, sa se tasse, sa se tasse et un beau jour sa fini par exploser...

Bon courage Elise !

:)

Écrit par : KriSs | 26/02/2006

Problème à l'envers? Elise...
Tu ne t'es jamais demandé si tu avais des TCA à cause de tes relations familiales pourries, au lieu de penser que tu avais des soucis familiaux à cause de tes TCA?

J'ai suivi une thérapie familiale car ma mère a eu l'intelligence de se dire que si j'avais ces problèmes, c'était peut-être le résultat d'une atmosphère familiale tendue... On n'a pas réglé tous nos problèmes, mais au moins on a ouvert le dialogue, permis la communication...

Courage à toi!

Écrit par : Tbilissi | 26/02/2006

Les commentaires sont fermés.