23/02/2006

Ambivalence

Avant tout, Anaïs j'espère que tu ne m'en voudras pas d'avoir emprunté ce petit ange sur ton blog....Je l'ai trouvé adorable!
Un petit ange songeur...songeuse comme je le suis depuis quelques temps...Songeuse devant ma situation et surtout devant cette ambivalence qui m'échappe...en tout cas à laquelle je n'arrive pas à trouver d'explication...
Ambivalence faite de contrôle (de la nourriture) et  de non-contrôle (de la nourriture, de mes états d'âme....)::::
Ambivalence entre "aller mieux, état d'esprit serein, contrôle et restriction alimentaire" et à l'opposé "soumission devant les crises et parfois même anticipation des situations de crise"....Ce dernier fait m'effraye même....Alors que ça va à peu près et bien j'en viens à anticiper et à programmer une crise prochaine, surtout quand il s'agit de micro-crises (vite fait...des plus silencieuses...toujours en cachette) mais après, toujours les mêmes sentiments de honte et d'impuissance quand je sors de la salle de bains....Mais je me sens comme libérée...limite à retrouver un certain sourire....
Pourquoi tant de paradoxes et d'incompréhensions?....
Pourtant je semble ne pas aller si mal...mais c'est comme s'il y avait une Elise de façade et que derrière il y a encore de nombreuses failures...Physiquement ça tient à preu près la route même si je suis loin d'avoir repris assez de poids...mais je sais que si je suis moins fatiguée c'est surtout du à un état d'esprit plus serein....Mais moralement il y a encore beaucoup d'interrogations!
M'enfin!!!
Bon à très bientôt!

22:56 Écrit par Elise | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Coooooouuurage courage Elise, Rome ne s'est pas fait en un jour. La planification des crises, je connais également. Essaie plutôt de planifier tes repas et de planifier tes plaisirs, d'acheter en portions individuelles comme je te l'ai déjà dit. Ne lâche pas. Je t'embrasse et je pense fort à toi,
Lisanka

Écrit par : Lisanka | 24/02/2006

Plein de pensées positives... ... à mon tour!
car les baisses de moral sans qu'on s'y attende, je connais!
ce qu'il fait ce dire c'est que plus on avance sur le chemin de la guérison, moins il y en a. Donc essaye de ne pas trop y prêter attention pour l'instant et de ne pas de déconcentrer de tes objectifs...
Tu avances, j'adore te lire... Courage Elise!

Bises
Isa

Écrit par : Tbilissi | 24/02/2006

* Dis moi Elise, ou en es-tu avec l'acceptation de ton corps ? L'apprécie-tu ? Que désires-tu exactement de lui ? Qu'il reprenne du poids ? Ou qu'il maigrisse encore (sa je ne le pense pas...) ?

Merci pour tous tes comm sur mon blog ! Je me fais suivre par un psy mais bon sur les 3 dernières séances que j'ai déjà eue avec lui, je fais un blocage, je n'arrive pas à parler, pour moi, de l'exterrieur tout doit paraître bien. Je dois être parfaite...Enfin c'est compliqué..:(

Je voulais aussi te communiquer quelque chose, qui peut-être te fera réfléchir comme se fut le cas pour moi...Le psy de ma mère, lui a dit que surement dans mon anorexie, je cherchais mon double. Et je pense qu'il a raison...

Enfin c'est à y métider tout sa...

Bon courage Elise !!! Je te comprends totalement lorsque tu parle de ton état d'esprit de ce moment, je suis la même...

C'est dur mais on s'en sortira hein ?!

Gros bisous !!!

Écrit par : KriSs | 24/02/2006

Les commentaires sont fermés.