17/02/2006

Bof Bof....

Les dérapages peut-on les éviter?....Je l'espère...
Je rumine...je me déteste dans ces cas-là....pourtant sur le coup, en pleine perte de contrôle et bien il y a comme une période flottement pas si désagréable...et puis quand la dernière bouchée est avalée et bien le dégoût refait surface...Même courtes et de faible intensité, ces crises me pourrissent 15min, 30min de ma journée...
La salle de bain sent à nouveau la javel....J'ai envie de passer, d'écrire vite ces quelques lignes désolantes....
La route est encore longue...mais au moins je me suis déjà engagée dessus!....
Aujourd'hui achat d'un nouveau carnet, très simple (et oui dans ma petite province ce n'est pas Paris où je pouvais trouver des papeteries tendance, mais bon c'est pas grave!), je vais le mettre à jour avec mes derniers écrits et le garder sous la main pour y retranscrire mes pensées quand nécessaire, vos remarques, des commentaires "clefs" lors de lectures...

D'avance bon week-end!

 

18:12 Écrit par Elise | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

bonjour les pertes de controles, on se sens si mal apres
je pense vraiment que la psychotherapie peux aider à les éviter
car elles traduisent svt qqch
bizoooooooo

Écrit par : douceestlavie | 17/02/2006

Difficile, mais possible Ah là là, Elise, si ça peut te rassurer, je vis la même chose... pendant la perte de contrôle, je peux pas dire que je sois mal, mais après... qu'est-ce que je m'en veux... je me sens grosse, sale, nulle et bonne à rien.

Je pense que pour éviter la perte de contrôle il faut ne pas trop se priver au quotidien, car plus on se prive, plus on a envie de craquer.

c'est ce que j'essaye de mettre en place en ce moment et pour l'instant (6 jours!) ça marche pas trop mal...

prends soin de toi!

Écrit par : Tbilissi | 17/02/2006

salut! merci pour ton gentil commentaire sur mon blog. On réussira à guérir, il faut y croire. Bone journée!

Écrit par : leaSophie | 18/02/2006

Les pertes de contrôle font partie de la vie... Les pertes de contrôle font partie de la vie Elise. C'est cela qu'il faut te dire. Donc pas de passage par la case "cuvette". Tu te dis "ok, j'ai craqué" mais j'oublie, j'efface tout cela de ma tête et je reprends à 0. Au lieu d'associer plaisir à crise, à écart dc à quelque chose de négatif, pourquoi ne pas te dire "qu'est ce que ct bon". Ainsi, tu finiras par sortir peu à peu de la logique de crises. Je t'embrasse et te souhaite beaucoup de courage :-)

Écrit par : Lisanka | 19/02/2006

Ah lala Je le connais trop bien ce sentiment...

C'est pour sa que j'en arrive à me dire que parfois j'ai souvent ce "besoin" de criser...Pcq sa me défoule, je suis en extase. Comme une drogue quoi...

Et puis l'après est catastrophique...La chute libre. Comme dans une drogue encore une fois. En "Bad-trip"...

Alors on a besoin de se vider de sa, enlever, se débarrasser de ce poison qui va transformer notre corps...


Et puis pour finir on n'en vient à se demander le pourquoi de ses actes...Et on ne trouve pas une réponse adéquat, ou meilleure que celle que la maladie nous dit. Alors on continue...

Bref, un cercle infernal...

Écrit par : KriSs | 20/02/2006

Les commentaires sont fermés.